Skip to main content

Notre peuple et notre histoire

Peuple moderne du Pacifique, les Cook Islanders plein d'entrain et de vivacitésont un mélange cosmopolite entre influence occidentale et leur ancien patrimoine polynésien. Comme n’importe quel sang pur Maori, nous aimons les cérémonies en grande pompe et splendeur, oùles coutumes traditionnelles sont honorées notamment avec de beaux festins.

Notre peuple

La fête se déroule avec une hospitaliténaturelle, un accueil chaleureux et de grands sourires. La beauté naturelle et intacte et le charme de nos paysages sont autant d'atouts que la gentillesse de nos habitants qui se font un plaisir de vous prendre en stop, s'arrêtent pour discuter ou vous invitent pour sortir en soirée. Faisant partie de notre culture, notre esprit ouvert et sociable se traduit par le fait que nous adorons rencontrer les visiteurs et partager notre mode de vie dans notre petit paradis. Les gens viennent généralement pour la chaleur de notre soleil, mais n’oubliez pas la chaleur de nos habitants.

Les valeurs de la famille

Le véritable intérêtpour les autres et l’amour de la famille sont apparents, quelque soit l’île. Le lien familial est essentiel et la famille au sens large fait partie intégrante de la vie de tous les jours. Les enfants vivent souvent avec les grands-parents, et les neveux et nièces ainsi que tantes et oncles ne sont jamais très loin. L'adoption de membres de la familleélargie est fortement encouragée.

D'excellents artistes

Nous sommes aussi les grands divertisseurs du Pacifique, les meilleurs danseurs et percussionnistes de Polynésie. Les festivals prennent une place importante dans notre vie, avec une concurrence féroce entre les îles pour produire les artistes les plus remarquables.

La Grande Migration Polynesienne

La Grande Migration Polynésienne Les Cook Islanders sont de véritables polynésiens , reliésdirectement aux meilleurs marins du Pacifique. Leurs moyens de navigation sophistiqués les a menés sans crainte à la recherche de nouvelles terres. Leur bravoure, leurs compétences et leur force pure leur ont permis de dépasser les aventuriers légendaires du Portugal, Espagne, Hollande ou Anglais. A partir de 1500 avant JC, les îles polynésiennes ont progressivement été peuplées par des ancêtres Maoris qui sont arrivésàbord de leurs vakas (magnifiques canoës double-coque géants), guidés par les étoiles et leur célèbre pouvoir de navigation. Au plein centre de la Polynésie, les Iles Cook s’étendent sur 2 millions de kilomètres carrés d'océan. Les polynésiens sont arrivés à Rarotonga aux alentours de 800 après JC,étant partis à la voile de Tupua'i, maintenant situé en Polynésie Française. La migration des Maoris vers la Nouvelle-Zélande a commencé de Rarotonga, dès le 5ème siècle après JC. Étroitement liés à la culture et à la langue des Maoris de Nouvelle-Zélande, les Maohi de Polynésie Française sont les les Rapa Nui de l’Ile de Pâques et les Kanaka Maoli d’Hawaï. Environ 87 % des habitants des Iles Cook sont des Cook Islands Maori polynésiens.

Le Capitaine James Cook

Après les escales des explorateurs espagnols Alvaro de Mendana àPukapuka en 1595 et Pedro Fernandez de Quiros à Rakahanga en 1606, le capitaine James Cook aperçoit Manuae en 1773, puis Palmerston, Takutea, Mangaia et Atiu, où le Lieutenant Gore est arrivéen 1777. Le redoutable capitaine William Bligh a aperçuAitutaki pour la première fois en 1798 et peu de temps après, suiteàla mutinerie très sanglante du Bounty, le boucanier Fletcher Christian, prenant les commandes du bateau du Capitaine Bligh, a navigué vers Rarotonga.

Les missionnaires chrétiens

L’influence des premiers missionnaires chrétiens en 1821 a été immédiate. Le révérend John Williams, de la London Missionary Society, et ses missionnaires firent de leur mieux pour endiguer ce qu’ils considéraientêtreles désirs charnels des habitants, et qui est finalement devenu l’héritage culturel des Iles Cook. Aucun chant, danse ou percussions n'étaient autorisésàl'époque. Leur arrivée a modifié le mode de vie traditionnel, mais les habitants des Iles Cook ont tout de mêmeréussi de façon admirableàfièrement préserver leur patrimoine polynésien et le mélanger à leur foi chrétienne. L’influence des missionnaires a été bénéfique pour tous, avec notamment les belles églises blanches, les chants a capella le dimanche et le mu-mu traditionnel.

L'histoire politique  

Tout d’abord nommées Iles Hervey comme un Seigneur Britannique, les Russes les ont ensuite prénommées Iles Cook en 1823, en l’honneur du célèbre capitaine. En 1888, lesîles ont joint la domination britannique, de peur que la France ne saisisse les îles en premier. En 1901, la Nouvelle-Zélande a décidé d’annexer le pays malgré l’opposition des chefs traditionnels. Plusieurs des îles ont été gouvernées indépendamment par des chefs locaux sans aucune loi statutaire fédérale pour en décider ainsi.

Toutefois, le pays est resté un protectorat jusqu’en 1965, lorsqu’un État autonome sous l’égide de la Nouvelle-Zélande aété crée.Sir Albert Henry est alors élu Premier Ministre. Aujourd'hui, le pays est essentiellement indépendant, autonome en libre association avec la Nouvelle-Zélande qui supervise sa défense.

Thanks!

We've got your details and we'll be in touch soon.